Menu
 

Infos pratiques

La route vers la protection à perpétuité du mont Rougemont se poursuit

English information is available here.

 

Beloeil, le 6 février 2024 – Nature-Action Québec (NAQ) est fier d’annoncer la protection à perpétuité de plus de 10 hectares (ha) au mont Rougemont grâce à deux acquisitions. Les efforts conjoints de NAQ et ses partenaires, dont l’Association du mont Rougemont (AMR) et Conservation de la nature Canada (CNC), ont permis d’augmenter le total des superficies protégées légalement sur la colline à plus de 340 ha. Ces nouveaux sites permettront, entre autres, de conserver les milieux sensibles présents dans des milieux escarpés de la colline.

 

Le mont Rougemont abrite un ensemble diversifié de milieux naturels, incluant des zones de pentes fortes et des sols minces, où une végétation particulière croît un peu plus lentement. La topographie variable et des affleurements rocheux créent des habitats singuliers, différents de ceux qui les entourent. Les espèces qui s’y trouvent sont à leur tour spécifiques à ces milieux moins accessibles. Malgré leur taille modeste, les versants de cette Montérégienne offrent produisent des habitats propices pour les espèces fauniques et floristiques qui prospèrent davantage à l’écart des autres occupants de la forêt du mont. Par exemple, les cerfs de Virginie sont souvent canalisés à l’extérieur de ces milieux de pentes fortes et de sols minces. Puisque ces sites sont moins fréquentés par les cerfs, le taux de survie de certaines plantes vulnérables y est plus élevé en raison d’un broutage moins important.

 

D’autre part, le dénivelé important de ces terrains et la proximité de la nappe phréatique donnent naissance à plusieurs cours d’eau temporaires, qui permettent de recharger l’aquifère naturel de cette région de la Montérégie tout en offrant le beau spectacle de petites cascades éphémères. Enfin, les milieux en pente et sur sols minces comme ceux nouvellement protégés par ces acquisitions sont particulièrement sensibles aux perturbations d’origine humaine et nous rappellent l’importance de conserver l’intégrité de nos milieux naturels. Les activités récréatives, même celles à faible impact comme la randonnée pédestre, peuvent avoir un effet beaucoup plus prononcé dans les milieux qui prennent plus de temps à se développer et à se rétablir à la suite des perturbations d’origine humaine.

 

 

Notre équipe de la conservation des milieux naturels lors d’une patrouille sur les nouvelles propriétés conservées au mont Rougemont.

 

 

Remerciements

Cette acquisition a été réalisée en collaboration avec l’Association du mont Rougemont, un partenaire clé pour la réalisation des projets de conservation, grâce aux efforts de démarchage et à ses relations de proximité avec les propriétaires. Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), grâce à une contribution financière au projet par le biais de son programme Fonds de la nature du Canada et le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril, de même que la Fondation de la faune du Québec, ont aussi été des partenaires clés du projet. Ce projet a également été rendu possible grâce à Conservation de la nature Canada, par l’intermédiaire de son Projet de partenariat pour les milieux naturels, pour lequel le gouvernement du Québec lui a octroyé une aide financière de plus de 53 millions de dollars. Nous tenons également à adresser nos remerciements à Paul Darsigny, ainsi qu’aux membres de la famille d’Yvette Morin, dont Paule Durocher, la liquidatrice de la succession de madame Morin. L’implication des propriétaires est cruciale dans les démarches de conservation des milieux naturels en territoires privés.

 

 

Citations

 

« NAQ est très fier du travail accompli par ses équipes ainsi que des efforts de concertation avec les partenaires impliqués dans ce projet afin de protéger les massifs forestiers des Montérégiennes. Il est important de rappeler que ce travail ne pourrait pas se faire sans l’apport exceptionnel des propriétaires privés qui ont choisi de faire un geste en faveur de la conservation. Ces 10 hectares supplémentaires au mont Rougemont sont un pas de plus dans la consolidation de la protection des milieux naturels en zone périurbaine » – Romy Bazo, directrice de la conservation chez Nature-Action Québec

 

 

« Les propriétaires du mont Rougemont qui optent pour une protection notariée et perpétuelle de leur terrain boisé posent un geste généreux envers les générations futures. L’Association du mont Rougemont est fière d’y contribuer en aidant les propriétaires dans ces démarches, sans oublier tous ceux qui ont à cœur que la forêt du mont Rougemont demeure en bonne santé pour longtemps ». – Chrystiane Collette, présidente de l’AMR

 

 

« Je remercie Nature-Action Québec et ses partenaires pour leur engagement et leurs efforts remarquables à l’égard de la protection de la nature. Ce projet contribue non seulement à la pérennité du mont Rougemont, mais également au maintien de la biodiversité et au bien-être de la communauté. Ensemble, nous agissons en vue d’atteindre notre objectif de conserver 30 p. 100 des terres et des océans au Canada d’ici 2030. » – L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

 

 

« C’est grâce à des initiatives comme celle de la protection du mont Rougemont, entre autres, que nous pourrons faire bénéficier les collectivités locales de la présence d’aires protégées et souligner l’importance de protéger les milieux naturels d’une valeur de conservation indéniable que l’on retrouve au sein de ces territoires. Je tiens à remercier tous les partenaires qui se mobilisent pour nos milieux naturels, car c'est en travaillant ensemble que nous pourrons préserver notre riche patrimoine naturel. » – Benoit Charette, ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région des Laurentides

 

 

À propos

Programme d’intendance de l’habitat (PIH)

L’un des mandats de conservation du gouvernement du Canada est la conservation de la nature, y compris le rétablissement des espèces en péril. À cet égard, le Programme d’intendance de l’habitat (PIH) a été mis en place en 2000. Il permet de financer des projets présentés par des Canadiens qui contribuent directement aux objectifs de rétablissement des populations des espèces en péril inscrites à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) ou désignées en péril par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) administre le financement des projets du PIH qui appuient l’intendance en milieu terrestre tandis que Pêches et Océans Canada (MPO) est responsable de l’administration des projets du PIH pour les espèces en péril aquatiques.

 

À propos du Fonds de la nature du Canada d’Environnement et Changement climatique Canada

Le Fonds de la nature du Canada favorise la protection de la biodiversité du Canada par la création d’aires protégées et de conservation ainsi qu’au moyen d’initiatives qui contribuent au rétablissement des espèces en péril. Le Fonds s’adresse aux organismes sans but lucratif et aux organisations autochtones, aux provinces et aux territoires et à d’autres intervenants.

 

À propos du Programme d’intendance de l’habitat d’Environnement et Changement climatique Canada

L’un des mandats de conservation du gouvernement du Canada est la conservation de la nature, y compris le rétablissement des espèces en péril. À cet égard, le Programme d’intendance de l’habitat a été mis en place en 2000. Il permet de financer des projets présentés par des Canadiens et des Canadiennes qui contribuent directement aux objectifs concernant le rétablissement et les populations des espèces en péril inscrites à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril ou désignées en péril par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Environnement et Changement climatique Canada administre le Programme d’intendance de l’habitat qui finance des projets d’intendance en milieu terrestre tandis que Pêches et Océans Canada est responsable de l’administration des projets du Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril aquatiques.

https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/financement-environnement/programmes/intendance-habitat-especes-en-peril.html

 

Conservation de la nature Canada

Conservation de la nature Canada (CNC) est la force rassembleuse au pays pour la sauvegarde de la nature. Par la conservation permanente de vastes territoires, CNC apporte des solutions à la double crise du déclin rapide de la biodiversité et des changements climatiques. Partenaire de confiance, CNC œuvre aux côtés de particuliers, de communautés, d’entreprises et de gouvernements afin de protéger et veiller sur nos aires naturelles les plus importantes. Depuis 1962, CNC a mobilisé la population canadienne pour conserver et restaurer plus de 15 millions d’hectares. Au Québec, près de 50 000 hectares ont été protégés. CNC est un organisme de bienfaisance enregistré. Avec la nature, CNC crée un mode prospère. Pour en savoir plus : conservationdelanature.ca.

 

Projet de partenariat pour les milieux naturels (PPMN)

Le Projet de partenariat pour les milieux naturels (PPMN) est une subvention de plus de 53 millions de dollars échelonnée sur quatre ans, accordée par le gouvernement du Québec à Conservation de la nature Canada. Il prévoit, par l’établissement de partenariats financiers avec les organismes de conservation de la province, un soutien à la réalisation d’initiatives de conservation volontaire en vue d’assurer la protection de milieux naturels d’intérêt. Le PPMN vise ainsi à développer et à consolider le réseau québécois d’aires protégées situées en terres privées.

 

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est grâce à la contribution de plus d’un million de chasseurs, de pêcheurs et de trappeurs du Québec, de milliers de donateurs et de nombreuses entreprises privées que la Fondation soutient depuis 1987 plus de 2 000 organismes partout au Québec, créant ainsi un véritable mouvement faunique.

 

Nature-Action Québec

Depuis plus de 37 ans, Nature-Action Québec, un organisme à but non lucratif, a pour mission de guider les personnes et les organisations dans l’application de meilleures pratiques environnementales. L’organisme œuvre avec les municipalités, les entreprises, les organismes communautaires et les citoyens à la réalisation de projets concrets contribuant à améliorer l’environnement, la santé, le bien-être et la qualité de vie de la population québécoise.

 

 

 

 

– 30 –

Informations :

Sarah Touchette
Chargée de communications
Nature-Action Québec
sarah.touchette@nature-action.qc.ca
450 536-0422 poste 534