Menu

S’inscrire à l’infolettre

Le succès de Nature-Action Québec repose sur la force de notre équipe. Plus de 100 professionnels dévoués à la protection de l’environnement qui ont choisi d’œuvrer au sein d’un organisme à but non lucratif, dont ils partagent les valeurs et l’engagement. Chaque année, près de 350 projets environnementaux y sont réalisés.

 

Nous joindre

milieux naturels Tag

Lutte contre le phragmite : plus de 2 400 m2 du parc de la Frayère restaurés au bénéfice du Petit blongios et de dizaines d’espèces sensibles

En 2023, plus de 600 m2 de phragmite ont été retirés du site par Nature-Action Québec et une plantation de confinement a été réalisée afin de former une barrière végétale pour limiter la propagation de ce dernier. Les travaux ont permis la plantation de plus de 400 végétaux indigènes.

The journey to protection in perpetuity for Mont Rougemont continues

Nature-Action Québec (NAQ) is proud to announce the protection in perpetuity of more than 10 hectares (ha) on Mont Rougemont thanks to two acquisitions. The joint efforts of NAQ and its partners, including the Association du Mont Rougemont (AMR) and the Nature Conservancy of Canada (NCC), have increased the total area legally protected on the hill to over 340 ha. These new sites will enable us to preserve the sensitive environments found in the hill's steep slopes, among other goals.

La route vers la protection à perpétuité du mont Rougemont se poursuit

Nature-Action Québec (NAQ) est fier d’annoncer la protection à perpétuité de plus de 10 hectares (ha) au mont Rougemont grâce à deux acquisitions. Les efforts conjoints de NAQ et ses partenaires, dont l’Association du mont Rougemont (AMR) et Conservation de la nature Canada (CNC), ont permis d'augmenter le total des superficies protégées légalement sur la colline à plus de 340 ha. Ces nouveaux sites permettront, entre autres, de conserver les milieux sensibles présents dans des milieux escarpés de la colline.

La rainette faux-grillon de l’Ouest au cœur des actions de NAQ

Nature-Action Québec et ses partenaires travaillent activement pour sauver les populations restantes de rainette faux-grillon. L’année 2023 a été particulièrement occupée pour les équipes de conservation et de restauration de NAQ en termes d’actions pour la RFGO et leur engagement se poursuivra en 2024 (et plus loin encore!).

Une tourbière à découvrir : le guide de ses milieux naturels

Située à Trois-Rivières, la Tourbière Red Mill constitue un ensemble complexe de milieux humides incluant plusieurs écosystèmes forestiers exceptionnels qui renferment une grande richesse végétale et faunique. Son territoire est réparti entre six municipalités et est traversé par l’autoroute 40. Puisqu’on est davantage porté à protéger ce que l'on connait et affectionne, NAQ a confectionné des guides des milieux naturels de la Tourbière Red Mill destinés aux propriétaires de terrains adjacents à sa zone. Cet outil regorge de précieuses informations et de connaissances au sujet de ce site d’intérêt écologique important. C’est à votre tour de les découvrir!

Adaptation des villes aux changements climatiques: un projet porteur en foresterie urbaine réalisé à Candiac

Le projet « Mobilisation pour optimiser la diversité fonctionnelle de la forêt urbaine de Candiac dans une optique d'adaptation aux changements climatiques » a été déployé de mars 2021 à novembre 2023 sur le territoire de la Ville de Candiac, en collaboration avec Nature-Action Québec.

Un financement historique pour la conservation dans le sud du Québec!

Nature-Action Québec (NAQ) est heureux de souligner les investissements annoncés par le gouvernement du Québec via le Programme Accélérer la conservation dans le sud du Québec (ACSQ) du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP). Cette aide financière d’un montant historique de 144,1 M$, accordée à Conservation de la nature Canada (CNC) et ses partenaires (les organismes de conservation), est un véritable levier pour accélérer la conservation des milieux naturels dans le sud du Québec afin d’atteindre les cibles de l’accord Kunming-Montréal et du Plan Nature, telles que protéger 30 % des aires naturelles d’ici 2030.