Menu

S’inscrire à l’infolettre

Le succès de Nature-Action Québec repose sur la force de notre équipe. Plus de 100 professionnels dévoués à la protection de l’environnement qui ont choisi d’œuvrer au sein d’un organisme à but non lucratif, dont ils partagent les valeurs et l’engagement. Chaque année, près de 350 projets environnementaux y sont réalisés.

 

Nous joindre

Composte

Le compostage domestique – Pour soi et pour l’environnement

La matière organique représente environ 40 % du contenu de nos poubelles. Le compostage domestique est un moyen à la portée de tous de transformer cette matière en ressource pour le jardin ou les plates-bandes, en plus de diminuer les impacts négatifs qu’elle engendre dans les sites d’enfouissement.

 

 

En effet, la décomposition anaérobique (sans oxygène) des matières organiques qui s’opère dans les dépotoirs produit du méthane, un puissant gaz à effet de serre. Elle contribue aussi à la formation du lixiviat, un « jus de poubelle » acide et toxique qui pose un risque de contamination des nappes phréatiques.

 

Or, composter à la maison est relativement simple, à la condition de respecter les règles de base qui vous permettront d’obtenir de bons résultats.

 

Qu’est-ce que le compostage?
Le compostage s’inspire du processus naturel de la décomposition de la matière organique. Le processus repose sur le travail des organismes vivants qui nécessitent :

 

  • Une oxygénation appropriée;
  • Un taux d’humidité adéquat;
  • Un apport de matières organiques variées.

 

Comment composter?

  • Utiliser un composteur couvert muni de trous pour l’aération et sans fond afin de permettre aux organismes du sol de contribuer à la décomposition. Certaines municipalités ou arrondissements ont des contraintes précises quant aux types de composteurs à utiliser. Renseignez-vous auprès de votre municipalité avant de faire l’achat ou de construire votre composteur domestique.

 

  • Étaler les matières vertes et brunes par couches dans le composteur. Mettre les matières brunes au-dessus afin d’éviter les odeurs.

 

  • Aérer les matières une à deux fois par mois pour alimenter les organismes décomposeurs en oxygène.

 

 

Les règles de l’art du compostage

 

Équilibrer
Il faut porter une attention particulière à l’équilibre carbone/azote du compost afin de favoriser la décomposition. La plupart des résidus alimentaires « verts et humides » que nous mettons au compost sont riches en azote. Lorsque vous les déposez, coupés en petits morceaux dans votre compost, assurez-vous d’y ajouter une quantité équivalente de matières  carbonées « brunes et sèches » telles que des feuilles mortes, de la paille ou du papier journal  déchiqueté.

 

Oxygéner
Le compost se doit d’être brassé régulièrement afin d’être oxygéné.
Contrairement à la décomposition en dépotoir, le compostage domestique se fait par un processus aérobique (avec oxygène). Un brassage régulier permet d’accélérer la décomposition et d’éviter la présence d’odeurs.

Pour une décomposition optimale, mettre la même quantité de matière brune que de matières vertes.

Composter à l’année : il est possible de continuer de composter à l’extérieur même en hiver. Le réchauffement du compost n’est pas perceptible, mais dès l’arrivée du printemps, la décomposition reprend.

Quoi mettre dans son composteur?

MATIÈRES VERTES

 

  • Résidus de fruits et de légumes
  • Sachets de tisanes et de thé
  • Marc de café et filtres à café
  • Plantes et fleurs fraîches
  • Mauvaises herbes fraîches
  • Coquilles d’œuf
  • Algues
  • Gazon fraichement coupé en petite quantité

MATIÈRES BRUNES

 

  • Feuilles mortes sèches
  • Paille et brindilles
  • Sciure et copeaux de bois
  • Vieux terreaux d’empotage
  • Pain, riz et pâtes alimentaires
  • Papier essuie-tout
  • Serviettes de papier
  • Papier journal
  • Cheveux/ongles
  • Plantes et fleurs séchées

À ÉVITER

 

  • Viande, os et poissons
  • Agrumes en grandes quantités
  • Cendres (sauf en petites quantité)
  • Excréments de chiens et de chats
  • Mauvaises herbes en graines
  • Plantes et gazon traités (pesticides)
  • Plantes malades
  • Chaux
  • Cèdre
  • Feuilles de rhubarbe
  • Produits laitiers
  • Huiles et graisses

PROBLÈMES

CAUSES

SOLUTIONS

Le composteur dégage une mauvaise odeurTrop d’humidité ou manque d’oxygène.Ajouter des matières brunes et aérer.
La décomposition est lente Manque d’humidité ou matières nocives pour les microorganismes. Ajouter des matières vertes ou arroser le compost avec de l’eau. Éviter certaines matières(voir les matières à éviter).
Le compost attire les mouchesMatières vertes trop exposées.Recouvrir les matières vertes avec des matières brunes.
Le compost attire la verminePrésence de matières à éviter (viandes).Ajouter des poils de chiens ou des cheveux dans le composteur et enlever les matières à éviter.