Menu

S’inscrire à l’infolettre

Le succès de Nature-Action Québec repose sur la force de notre équipe. Plus de 100 professionnels dévoués à la protection de l’environnement qui ont choisi d’œuvrer au sein d’un organisme à but non lucratif, dont ils partagent les valeurs et l’engagement. Chaque année, près de 350 projets environnementaux y sont réalisés.

 

Nous joindre

    Intendance et protection des espèces en péril

    Réalisé par Conservation, restauration et intendance (CRI), depuis 1996

    Nature-Action Québec assiste, depuis près de 25 ans, des propriétaires, citoyens, municipalités et organisations locales dans la protection des habitats d’espèces en péril dans le sud du Québec. Il s’agit de la région où l’on retrouve la plus grande biodiversité, mais aussi une croissance démographique particulièrement élevée qui entraîne de grandes pressions sur les milieux naturels.

     

    Le développement immobilier, agricole et routier qui en découle occasionne de multiples menaces : fragmentation et isolement des habitats, activités forestières dans certains cas non durables, introduction et dispersion involontaire d’espèces exotiques envahissantes, drainage des terres, etc.

     

    Le projet « Intendance et protection des espèces en péril » a été développé afin d’atténuer l’incidence de ces menaces et de protéger les espèces à situation précaire et leurs habitats. C’est par le biais d’un accompagnement professionnel auprès des acteurs du milieu que ce projet joue un rôle clé dans les efforts de conservation déployés dans le sud du Québec.

     

    En promouvant l’application de saines pratiques et l’engagement volontaire dans la protection des habitats fauniques et floristiques, le projet a permis de préserver de nombreux milieux naturels par des ententes légales ou morales et de lutter contre leur perte, altération et fragmentation.

     

    Les territoires d’intervention sont :

     

    • Corridor forestier du Mont-Saint-Bruno
    • Corridor vert de Vaudreuil-Soulanges
    • Mont Rougemont et Coteau Saint-Pie
    • Mont Yamaska
    • Corridor forestier du Grand Coteau
    Objectifs du projet

    Assurer la protection et accroître la qualité des habitats d’espèces en péril ciblées dans plusieurs secteurs du sud du Québec.

     

    Consolider les efforts de conservation des habitats fauniques et floristiques et assurer leur connectivité.

     

    Transférer des connaissances aux acteurs du milieu (propriétaires, citoyens, municipalités et organisations locales) à propos des habitats fauniques et floristiques et des méthodes afin de les conserver et/ou les améliorer.

     

    Encourager les propriétaires dans l’adoption de bonnes pratiques d’utilisation et d’aménagement de leurs terrains afin de réduire les impacts sur les habitats fauniques et floristiques.

     

    Informer les propriétaires des différentes options de conservation volontaire disponibles afin de solliciter un engagement à long terme.

    Réalisations
    • Développement d’un service d’accompagnement pour la conservation taillé sur mesure pour les propriétaires privés, organismes locaux, citoyens et municipalités

     

    • Activités d’information et de sensibilisation aux bonnes pratiques d’aménagement des milieux naturels (conférences, formations, visites-conseils, cahiers du propriétaire, etc.)

     

    • Plans d’aménagement multiressources, plans de conservation et de mise en valeur, visites-conseils avec un biologiste ou un technicien forestier pour les propriétaires privés

     

    • Inventaires spécialisés (botaniques, herpétologiques et ornithologiques)

     

    • Travaux de restauration de milieux naturels

     

    • Appui dans les démarches de protection légale et notariée des milieux naturels (réserves naturelles, servitudes de conservation, etc.)

     

    • Acquisition de propriétés pour la préservation des habitats fauniques et floristiques

     

    • Consolidation de plusieurs projets de corridors écologiques (création de liens entre les différents noyaux de biodiversité et de zones tampons autour de ces milieux naturels)
    Résultats
    1 100 propriétaires ont protégé de façon volontaire plus de 10 500 ha de milieux naturels

     

    Un accompagnement personnalisé a été fait avec plus de 260 propriétaires pour l’aménagement durable de leur boisé

     

    Plus de 1 000 cahiers ont été distribués à des propriétaires afin de les sensibiliser aux espèces fauniques et floristiques présentes sur leur terrain

     

    44 municipalités et MRC ont été accompagnées dans leurs activités de protection des espèces en péril

     

    Des études d’acquisition de connaissances ont été réalisées sur 17 des espèces en péril ciblées par le projet

     

    124 conférences et ateliers ont été organisés afin de transmettre des connaissances aux acteurs du milieu
    Partenaires

     

    Merci également aux municipalités, donateurs, fondations et entreprises privées qui ont aussi contribué à ce projet.