Menu
 

Infos pratiques

Qui est passé par ici? Observer les traces d’animaux dans la neige

 

La saison hivernale est synonyme de marches magnifiques en forêt, où le vert et le blanc créent une harmonie visuelle ressourçante et où le silence nous donne l’impression que tout est sur pause. Pourtant, de nombreuses espèces animales sont actives pendant la saison hivernale et se déplacent quotidiennement, par exemple pour se nourrir. Nous vous proposons d’ajouter une touche d’exploration à vos randonnées en observant les empreintes laissées dans la neige par les différentes espèces qui sont passées par là! Une activité originale à faire en famille par une belle journée de la relâche scolaire! 😉

 

Plusieurs indices à observer pour identifier un animal

Tout d’abord, il est pertinent de déterminer quel genre d’animal est passé par là . La forme de la trace pourra généralement nous aider à identifier la famille, puis la taille va nous aider à identifier l’espèce plus facilement. Par exemple, un oiseau laissera de toutes petites traces marquées par les 3 griffes de ses pattes fines.

 

Traces d’oiseau (Source : Catherine George, Nature-Action Québec)

 

Les félins et les canidés, comme le lynx et le coyote, ont quant à eux habituellement quatre doigts et laissent des traces marquées par leurs coussinets dans la neige. Pour distinguer un félin d’un canidé , on pourra regarder si des marques de griffes sont présentes. Elles sont habituellement visibles chez l’espèce canine, mais on ne les voit pas chez les félins qui les rétractent lorsqu’ils marchent! De plus, en observant bien on peut aussi voir que l’espace interdigital (entre les doigts des pattes et les coussinets) a la forme d’un « C » chez les félins et d’un « X » chez les canidés. Un cervidé, comme le chevreuil ou l’orignal, possède dans son cas des sabots qui ont une forme très distincte (semblable à un cœur fendu) par rapport aux pattes munies de doigts.

 

Ensuite, selon le patron de déplacement on peut déterminer de quelle catégorie fait partie l’animal.

 

 

 

Quatre catégories de traces

 

Les marcheurs

 

Quelques animaux de cette catégorie : renard, chien, chat, chevreuil, orignal, loup, coyote, lynx, etc.

 

Traces de renard roux

 

 

 

 

Les animaux de cette catégorie ont habituellement un patron de déplacement en ligne droite avec des traces qui se croisent au sol. Leur patte avant d’un côté se déplace en même temps que la patte arrière du côté opposé. La patte postérieure se dépose souvent directement sur la trace laissée par la patte antérieure du même côté, il y a donc seulement deux traces de pattes visibles dans la neige (une de chaque côté) et non quatre traces.

 

 

Les bondisseurs

 

Quelques animaux de cette catégorie : hermine, pékan, vison, belette, martre, loutre, etc.

Traces d’hermine

 

 

Traces de belette à longue queue (Source : Ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs)

 

 

Le corps des bondisseurs se voûte puis s’allonge de façon répétitive ce qui leur permet de se projeter vers l’avant pour se déplacer via des petits sauts. On remarque dans leur cas deux ou quatre marques, car les empreintes des pattes avant et arrière se superposent souvent légèrement. Les pattes arrière se déposent juste derrière les pattes avant.

 

 

 

Les galopeurs

 

Quelques animaux de cette catégorie : lièvre, lapin, écureuil, musaraigne, souris, campagnol, etc.

 

 

Traces d’écureuil roux

 

 

 

 

Les galopeurs laissent la marque bien visible de leurs quatre pattes au sol. Les empreintes des pattes arrière sont devant celles des pattes avant. Les animaux de cette catégorie ont souvent des pattes arrière plus grandes que les pattes avant. Le lièvre d’Amérique, par exemple, possède de petites pattes antérieures plus rondes et des pattes postérieures de forme allongée (un peu comme des pieds!). Il en va de même pour le lapin à queue blanche, que l’on peut souvent voir dans le sud du Québec (parfois dans nos cours directement!).

 

 

 

Les ambleurs

 

Quelques animaux de la catégorie des ambleurs : castor, moufette, porc-épic, raton laveur, ours, etc.

 

 

Traces de raton laveur

 

Traces de raton laveur (Source : Catherine George, Nature-Action Québec)

 

Les animaux de cette catégorie déplacent en même temps les pattes d’un même côté, puis celles de l’autre côté ensuite. On a souvent ainsi l’impression qu’ils se dandinent en marchant. Cela crée un patron de déplacement montrant les quatre pattes, avec la patte postérieure juste à côté de la patte antérieure.

 

 

Faits intéressants
En plus des traces de pattes, les animaux peuvent aussi laisser d’autres indices de leur passage! Des rongeurs comme la souris peuvent laisser des marques de leur longue queue qui traîne derrière eux et des espèces comme le porc-épic peuvent laisser la marque de leur ventre puisqu’ils sont courts sur pattes, ainsi leur corps s’enfonce légèrement dans la neige. Les écureuils peuvent laisser des coquilles de noix qu’ils ont grignotées et des espèces comme le chevreuil et le lapin peuvent aussi laisser de petites boulettes de couleur foncée (on vous laisse deviner de quoi il s’agit!) que l’on repère facilement en contraste avec la neige. Des marques de grattage sur les arbres, des branches grugées ou encore des poils accrochés à l’écorce sont d’autres signes qui indiquent qu’un animal est passé par là. Selon ce qu’on observe on peut également émettre des hypothèses sur ce que l’animal faisait : était-il en train de chasser, jouer ou encore s’alimenter?

 

 

Les meilleurs moments pour repérer les pistes dans la neige

L’hiver est la saison idéale pour repérer les pistes des animaux! La neige fraîche est idéale pour voir les traces, car la pluie ou l’exposition au soleil vont altérer ou effacer la forme des empreintes au fil du temps. On peut attendre 2 ou 3 jours après les précipitations pour se rendre en forêt, ainsi les animaux auront eu le temps de laisser des traces dans la neige.

 

Le début ou la fin de la journée sont aussi de bons moments pour une sortie de pistage, car une lumière trop intense de milieu de journée crée des reflets et des ombrages sur la neige et peut rendre l’observation plus difficile. Si vous êtes discrets et à l’affût, vous pourriez même apercevoir certains animaux diurnes fréquents dans nos forêts en hiver, comme l’écureuil et le chevreuil. Attention par contre à toujours garder une bonne distance avec les animaux afin de ne pas les perturber par votre présence et veillez à rester dans les sentiers balisés pour ne pas nuire au milieu naturel.

 

Sortez vos raquettes et bonne observation!

 

 

 

Sources

AVENTURES NOUVELLE-FRANCE, Traces d’animaux dans la neige, https://www.aventureUsnouvellefrance.com/blog/traces-danimaux-dans-la-neige/

 

CONSERVATION DE LA NATURE CANADA, Guide de pistage des animaux pour débutants, https://www.natureconservancy.ca/assets/documents/dm/NCC_NovYearEnd_TrackingGuide_FR.pdf

 

FÉDÉRATION CANADIENNE DE LA FAUNE, À la découverte du monde du pistage d’animaux, https://blog.cwf-fcf.org/index.php/fr/a-la-decouverte-du-monde-du-pistage-danimaux/

 

GÉO PLEIN AIR, Des traces dans la neige, https://www.geopleinair.com/chroniques/des-traces-dans-la-neige/