Menu
 

Infos pratiques

Le parcours de vos matières résiduelles

 

Les Québécoises et les Québécois produisent en moyenne 25 tonnes de matières résiduelles non dangereuses chaque minute (source : ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs). Il est donc de plus en plus important de gérer efficacement ces dernières pour éviter une surcharge des centres de tri et le débordement de sites d’enfouissement. Également, il faut garder en tête les conséquences que toutes ces matières auront sur la qualité des sols, de l’eau et de l’air. Pour réduire les impacts, on s’efforce au Québec de recycler et valoriser ce qui est jeté, en plus de miser sur la réduction à la source et le réemploi lorsque possible.

 

De plus en plus de municipalités de la province proposent dorénavant trois bacs dédiés à des matières différentes : déchets, matières recyclables et résidus alimentaires, il y a donc un tri à effectuer à la maison qui constitue le point de départ du parcours des matières résiduelles. Lorsque ce tri est bien effectué, les contenus de vos bacs entament ensuite, selon leur composition, un processus parfois court, mais aussi parfois très long!

 

Note : cet article explique les grandes étapes de gestion des matières résiduelles au Québec, mais certaines régions, MRC ou municipalités pourraient avoir des méthodes différentes de celles qui sont abordées.

 

 

Les déchets

 

 

Pour les déchets résidentiels, ce que vous mettez dans le bac à déchets est soit enfoui ou incinéré. On compte au Québec 38 sites d’enfouissement technique dans les différentes régions de même que quatre incinérateurs.

 

Selon les données les plus récentes (2021) du Bilan de la gestion des matières résiduelles de RECYC-QUÉBEC, sur les 6 160 000 tonnes de déchets générés au Québec toutes catégories confondues, 1 938 000 tonnes de déchets sont issues des collectes municipales, soit environ le tiers des matières totales.

 

Du côté de l’incinération, environ 300 000 tonnes de déchets sont traitées de cette façon chaque année, par contre il ne faut pas penser que ces déchets « disparaissent », car l’incinérateur laisse derrière des résidus tels que des cendres et des émissions gazeuses.

 

En bref, ce qui est mis dans le bac à déchets ne sera pas ou sera peu valorisé. De nombreuses matières jetées mettront des dizaines ou des centaines d’années à se dégrader dans le sol, ce qui constitue un parcours très long dans ce cas-ci!

 

Les matières recyclables

 

 

Le contenu du bac vert ou bleu, selon les régions, est acheminé à l’un des 27 centres de tri de la province. Par rapport à 2018, la quantité de tonnes de matières des collectes municipales reçues par les centres de tri a augmenté de 3 % selon le bilan 2021 de RECYC-QUÉBEC. L’organisation explique cette hausse par l’impact notamment du télétravail pendant la pandémie et l’augmentation des produits livrés à domicile (emballages).

 

Le saviez-vous?

 

Ce que vous avez à la maison est un « bac de récupération » et non un « bac de recyclage », puisque votre bac sert à récupérer les matières pour qu’elles soient ensuite recyclées par une entreprise de valorisation.

Au Québec, ce qui peut être recyclé se résume en trois grandes catégories : emballages, contenants et imprimés, avec quelques exceptions. Malheureusement ce qui entre au centre de tri n’est pas valorisé à 100 %. En effet, 13 % des matières reçues sont rejetées, souvent car elles n’entrent pas dans ces grandes catégories ou n’ont pas pu être retirées lors du processus pour être valorisées (ex. en raison de leur qualité moindre). En 2021, les centres de tri ont acheminé vers les différents marchés de valorisation 803 000 tonnes de matières, une hausse de 2 % par rapport à 2018. Il est aussi à noter que les matières ne sont pas toutes valorisées au Québec.

 

 

L’importance de la consigne

La consigne est un excellent moyen d’assurer la valorisation de nombreux contenants de plastique, verre ou métal. On s’assure ainsi de leur recyclage à 100 %. D’ailleurs, depuis le 1er novembre 2023, la consigne a été élargie au Québec à tous les types de canettes de boisson de 100 ml à 2 litres et le coût de la consigne est établi à 10 cents pour tous les contenants consignés (à l’exception de certaines bouteilles de verre de 500 ml et plus qui sont consignées à 25 cents). De plus, en mars 2025, la consigne sera étendue à tous les contenants de boisson de verre (ex. bouteilles de vin et de spiritueux), de plastique (ex. eau minérale) et de type multicouche (ex. cartons de lait) de 100 ml à 2 litres (source : Consignaction).

 

 

Les résidus alimentaires

 

Parmi les matières pouvant être mises au bac brun, on compte notamment les épluchures de fruits et de légumes, le marc de café, les résidus de viande et arêtes de poisson, les restes de table, les papiers essuie-tout ou le carton souillés, les résidus verts, etc.

 

 

Selon RECYC-QUÉBEC, 66 % des municipalités du Québec offrent le bac brun à leurs citoyens. Les matières récupérées sont ensuite soit traitées par biométhanisation ou compostage, selon les régions.

 

Qu’est-ce que la biométhanisation?

 

La biométhanisation est un processus biologique naturel de décomposition de la matière organique par des microorganismes (bactéries) qui s’activent dans des conditions anaérobiques (sans oxygène). La digestion de la matière organique génère à la fois du biogaz, une énergie renouvelable riche en méthane, et du digestat, un résidu riche en éléments fertilisants (source : RECYC-QUÉBEC).

Les chiffres de 2021 de RECYC-QUÉBEC démontrent que, pour le secteur municipal, 593 000 tonnes humides de matières organiques (incluant les boues des eaux usées) ont été traitées via le compostage et 63 000 tonnes humides via la biométhanisation. Le traitement par biométhanisation a d’ailleurs doublé entre 2018 et 2021, probablement en raison de l’implantation de nouvelles collectes de matières organiques dans les municipalités. Une petite quantité de matières organiques est aussi utilisée pour de l’épandage agricole (environ 400 tonnes humides).

 

Finalement, il est important de mentionner que l’adoption du bac brun à la maison permet de réduire de beaucoup le contenu du bac à déchets et elle allège donc la quantité de déchets qui se retrouvent au site d’enfouissement ou à l’incinérateur. Si votre bac à déchet déborde avant la collecte prévue, le bac brun est votre allié! Il existe d’ailleurs plusieurs trucs pour une gestion efficace et agréable des matières organiques à domicile. Selon le traitement des matières par votre municipalité, la liste de matières permises peut varier, en cas de doute il vaut mieux donc vérifier les critères de votre municipalité ou encore consulter l’application « Ça va où »

 

.

 

En résumé, vos matières résiduelles font beaucoup de chemin depuis vos bacs. En sachant comment les matières seront traitées, vous pourrez mieux garder en tête le tri approprié afin que le parcours des résidus se termine le plus souvent possible par le réemploi ou la valorisation!

 

 

Sources
CONSIGNACTION. La consigne élargie, https://consignaction.ca/consigne/la-consigne-elargie/

 

ICI RADIO-CANADA, La quantité de déchets par habitant continue d’augmenter au Québec, https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1951203/recyc-quebec-dechets-recyclage-hausse-matieres-organiques

 

MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES, DE LA FAUNE ET DES PARCS. Les matières résiduelles, https://www.environnement.gouv.qc.ca/matieres/inter.htm

 

RECYC-QUÉBEC. Bilan 2021 de la gestion des matières résiduelles – La collecte sélective, https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/bilan-gmr-2021-collecte-selective.pdf

 

RECYC-QUÉBEC. Bilan 2021 de la gestion des matières résiduelles – L’élimination, https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/bilan-gmr-2021-elimination.pdf

 

RECYC-QUÉBEC. Bilan 2021 de la gestion des matières résiduelles – Les matières organiques, https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/bilan-gmr-2021-matieres-organiques.pdf

 

RECYC-QUÉBEC. Portrait des comportements et des attitudes des citoyens québécois à l’égard des 3RV (2e édition), https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/etude-portrait-comportements-citoyens2021.pdf

 

RECYC-QUÉBEC. Qu’est-ce qui va dans le bac? https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/citoyens/mieux-recuperer/quest-ce-qui-va-dans-le-bac/

 

SEMAINE QUÉBÉCOISE DE RÉDUCTION DES DÉCHETS. L’état des lieux au Québec, https://sqrd.org/letat-des-lieux-au-quebec/#:~:text=300%20000%20tonnes%20de%20mati%C3%A8res,et%2027%20000%20Tm%20annuellement