Menu

S’inscrire à l’infolettre

Le succès de Nature-Action Québec repose sur la force de notre équipe. Plus de 100 professionnels dévoués à la protection de l’environnement qui ont choisi d’œuvrer au sein d’un organisme à but non lucratif, dont ils partagent les valeurs et l’engagement. Chaque année, près de 350 projets environnementaux y sont réalisés.

 

Nous joindre

Entendez-vous la rainette faux-grillon de l’Ouest?

On reconnaît cette toute petite rainette par le chant que font les mâles pendant la période de reproduction. Ressemblant au son d’un ongle glissant le long des dents d’un peigne, ce chant puissant rappelle celui d’un insecte et peut être entendu de jour comme de nuit à cette période de l’année. Mais faites-vite! Très bientôt, les mâles se feront très discrets!

 

 

se trouve la rainette faux-grillon de l’Ouest?

Au Québec, la rainette faux-grillon de l’Ouest est très rare et ne se trouve qu’à l’extrême sud de la province. Pour sa reproduction, elle occupe de petits espaces humides ouverts, temporaires ou permanents, tels qu’un étang peu profond, un marais, un fossé ou une clairière temporairement inondée.

 

En d’autres temps, elle occupe le milieu terrestre aux alentours de son site de reproduction et demeurera généralement dans un rayon de 250 mètres de ce dernier. Cet habitat terrestre périphérique est crucial pour la rainette faux-grillon de l’Ouest, qui se reposera, se nourrira et hibernera sous les pierres, dans la litière ou sous les racines des arbres.

 

Une espèce en péril

Depuis les années 1950, les populations de rainette faux-grillon de l’Ouest ont connu un fort déclin au Québec. Leur habitat s’est vu transformé et fragmenté par l’intensification du développement urbain et agricole. L’espèce est maintenant désignée vulnérable par le gouvernement du Québec et menacée par le comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

 

La survie de la rainette faux-grillon de l’Ouest, comme bien d’autres espèces, est menacée par les développements affectant les milieux humides. Le drainage et le remblayage, entre autres, sont responsables de l’isolation des populations, ce qui restreint les échanges génétiques entre elles et rend difficile la recolonisation des habitats. L’espèce est reconnue pour sa faible capacité de dispersion, ce qui la rend particulièrement vulnérable au morcellement de son habitat. La présence de contaminants dans l’eau affecte également l’espèce.

 

Vous avez entendu une rainette faux-grillon de l’Ouest?

Signalez vos observations à l’Atlas des amphibiens et des reptiles du Québec!