La réduction à la source : consommons mieux, consommons moins!

Termes:

Saviez-vous qu'en 2012-2013, chaque québécois déposait en moyenne 396 kg de matières résiduelles en bordure de rue? Une augmentation de 11 % en comparaison avec 2010.  De ce nombre, 72% des matières résiduelles placées en bordure de rue se sont retrouvées dans la collecte des déchets (Sources: Recyc-Québec).

Serait-ce que nous consommons mal, trop et de plus en plus? La réduction à la source est pourtant la première étape d’une démarche écologique en ce qui concerne nos matières résiduelles. La matière qui pollue le moins n’est-elle pas celle que l’on ne produit pas? 

L’élimination des matières résiduelles engendre des coûts environnementaux et économiques considérables : 

  • Coûts économiques : collecte, transport, traitement et enfouissement 
  • Coûts environnementaux : l’énergie utilisée pour la production des biens, les émissions de gaz à effet de serre issus du transport et des sites d’enfouissement, l’utilisation de ressources primaires non-renouvelables, la surexploitation de celles renouvelables, l’énergie utilisée pour la transformation des matières premières, la contamination des sols et des eaux de surface et souterraines par les lixiviats*, l’utilisation d’espaces arables ou habitables pour accumuler les matières enfouies, etc. 

Quelles sont les solutions ? 

Elles sont à la portée de tous : 

  • utiliser des sacs réutilisables pour les emplettes, des contenants réutilisables pour les lunchs
  • acheter des produits en vrac ou peu emballés, des couches en coton, des produits durables et non jetables (rasoirs, vaisselle, etc.)
  • bricoler avec des produits recyclés (boîtes d’œuf, contenants de yogourt)
  • emprunter au lieu d’acheter
  • réparer au lieu de jeter, etc. 

Il nous suffit maintenant de faire des choix judicieux pour consommer moins et consommer mieux! 

Mieux consommer, c’est écologique et économique! 

* Lixiviats : liquide issu de la décomposition de la matière organique. Combiné à l’eau de pluie, il devient acide et dissout les métaux lourds contenus dans les sites d’enfouissement, les entraînant vers les cours d'eau. 

Sources: Recyc-Québec