Ces fameux vers blancs - entretien écologique de la pelouse

Le ravage des pelouses par les « vers blancs » est un problème relativement nouveau au Québec, particulièrement dans les villes où les sols sont très sablonneux. L’insecte qui ravage les pelouses est en fait la larve du hanneton européen, communément appelé « ver blanc ».

Les vers blancs sont des insectes broyeurs qui causent des dommages important aux pelouses en mangeant les racines des herbes à gazon. Le ver blanc est la larve du hanneton européen. Trois stades larvaires peuvent être observés durant leur cycle de vie. Dépendamment de chacun des stades, les larves peuvent être très résistantes et vulnérables aux méthodes employées pour les éliminer. Il est donc important, avant de traiter votre pelouse, de bien comprendre le cycle de vie du ver blanc. 

L'adoption de bonnes pratiques culturales vous permettra de préserver une pelouse en santé.  Une pelouse en santé est moins vulnérable aux insectes et aux maladies. 

Les problèmes de vers blancs surviennent généralement lorsque :
  • le gazon est coupé trop court  
  • il y a absence de biodiversité dans la pelouse 
  • il y a absence de fertilisation 
  • le sol est pauvre ou sablonneux
  • le terrain est en pente 
  • la pelouse manque d’eau 
  • et lorsqu'il y a une forte présence de vers blancs sur les terrains avoisinants.
Un ensemble de méthodes culturales permet de réduire la présence des vers blancs.  Voici une liste des tâches à effectuer pour solutionner le problème à long terme. 
 
Au printemps (mi-mai)  
Les larves sont à leur 3e stade, elles remontent à la surface du sol et attirent les moufettes, les ratons et les oiseaux. À cette période de l’année, il s’avère peut judicieux d’épandre un pesticide car une infime partie de la population de 
vers blancs sera atteinte. 
 
Il est toutefois recommandé d’adopter de bonnes pratiques culturales : 
  • Réparer le plus tôt possible les endroits ou la pelouse est endommagée afin de prévenir l’établissement de mauvaises herbes. 
  • Aérer la pelouse : L’aération permet de stimuler la croissance de la pelouse et du même coup, tuer mécaniquement quelques vers blancs. 
  • Fertiliser et terreauter avec du compost permet d’améliorer la structure du sol. Appliquer 50 à 100 Kg/100 m2 de compost. (Environ 1 à 2 cm) 
  • Réensemencer  avec un mélange de graminées (fétuques, ray-grass, pâturin) + 10 % de trèfle blanc afin d’introduire de la diversité végétale. 
  • Arroser afin de maintenir humide l’ensemencement.

Pendant l'été 
Les larves, ayant terminées leur transformation au stade adulte, émergent du sol en juin pour se reproduire. Par la suite, les adultes pondent leurs œufs en juin et juillet.

Pendant cette période :   
  • Maintenir la pelouse dense et vigoureuse en gardant une hauteur de tonte de 8 cm. Une pelouse vigoureuse a un système racinaire plus résistant aux prédateurs. De plus, les mauvaises herbes auront de la difficulté à s’y établir.  
  • Éteindre les lumières extérieures en juin et juillet, car les hannetons sont attirés par la lumière. 
  • Pour rester verte toute l’été, une pelouse n'a besoin que de 2,5 cm d’eau par semaine. Il est possible de se procurer à peu de frais un pluviomètre (petit récipient gradué qu’on pose sur le gazon pour recueillir l’eau de pluie, qui s’évapore au même rythme que la pelouse environnante).  En période de canicule, il est normal que votre pelouse jaunisse :  ne vous en inquiétez pas, elle n’est pas morte mais plutôt en dormance. Celle-ci redeviendra verte dès qu’elle aura un peu d’eau et que la température redescendra de quelques degrés. Il est important de respecter la réglementation municipale en vigueur sur l’arrosage. 
  • Ne pas utiliser de pesticides chimiques.  Ceux-ci éliminent les prédateurs naturels.  Par exemple, certaines espèces de fourmis se nourrissent des œufs de hanneton (vers blancs). 
À l'automne (mi-août à mi-septembre)  
À la mi-août, les larves pondues en juin/juillet sont à leur premier stade larvaire, c’est à ce moment qu’elles sont le plus vulnérables. Les larves passent du stade larvaire 1 à 2 vers la fin août et du stade 2 à 3 en octobre. Les larves se nourriront des racines de la pelouse de la fin août au mois d’octobre pour ensuite s’enfoncer dans le sol pour la période hivernale.   
 
L’introduction de nématodes de type « Heterorhabditis bacteriophora (HB) », peut s’avérer efficace afin de réduire considérablement la population de vers blancs. Il est très important de suivre les recommandations du fabricant sur l’étiquette du produit afin que le traitement soit efficace.  Informez-vous auprès de votre centre jardin pour toutes informations concernant l’application de ématodes.
 
Recommandations :  
  • Garder le produit au frais, les nématodes sont des organismes vivants sensibles à la chaleur.  Vous devez les conserver au réfrigérateur jusqu’au moment de leur application.  
  • Éviter d’introduire les nématodes en plein soleil. 
  • Le sol doit être détrempé avant et après le traitement. Par la suite, maintenir humide pendant quelques jours.