Les chroniques naturalistes - Les canards de l'Île-des-Soeurs

L'observateur aguerri peut observer à l'Île-des-Sœurs plusieurs des espèces de canards présentes au Québec. Évidemment, on remarque facilement le Canard colvert, appelé aussi Mallard, l'espèce la plus répandue à l'Île-des-Sœurs mais aussi dans le monde. Le mâle, avec sa tête d'un beau vert luisant, ne passe pas inaperçu, mais on doit savoir qu'à compter de fin juin, il perd ses couleurs pour ne les retrouver qu'en octobre. Durant cette période, dite d'éclipse, il est difficile de le différencier de la femelle et même des autres canards.

Canard colvert ou mallard
Canard colvert, appelé aussi Mallard

Un autre très joli canard que l'on retrouve facilement à l'Île-des-Sœurs est le Canard d'Amérique. Un peu plus petit que le colvert, il se distingue par son bec de couleur argenté. Le mâle arbore en période nuptiale un joli bandeau vert derrière l'œil.

Canard d'Amérique
Canard d'Amérique

Le plus gros canard est le canard noir que l'on pourra aussi observer régulièrement sur l'Île. Il est d'un brun plus foncé que les autres canards.

Occasionnellement, il sera possible d'observer le Canard chipeau. De taille moyenne et de couleur gris-brun, il est facile à identifier en vol par les plumes blanches situées sur le miroir * près de son corps. En avant du miroir, se trouve une tache de couleur noisette. Plus rarement, on pourra admirer le canard pilet, dont le mâle est caractérisé par une longue queue pointue et le blanc de la poitrine qui remonte en pointe sur le côté de la tête.

Canard chipeau
Canard chipeau

Avec un peu de chance, le Canard branchu, le plus coloré de nos canards, pourra être aperçu au lac des Battures ou à l'étang du parc Lacoursière. Deux endroits où les canards de l'Île se donnent rendez-vous. 

Canard branchu
Canard branchu

Tous ces canards font partie du groupe des canards barboteurs car ils restent en surface pour s'alimenter. Ils plongent à mi-corps avec la queue à la verticale et les pattes hors de l'eau pour atteindre leur nourriture sous l'eau. À l’hiver, les canards nous quitteront pour des terres plus chaudes au sud de la frontière. Cependant, quelques canards colverts resteront parmi nous car ils auront déniché sur le fleuve des zones d'eau libres peu profondes où ils pourront s'alimenter.

Dans son sens générique, le terme Canard désigne des oiseaux aquatiques aux pattes palmées et ayant un bec d'une forme particulière. Ils font généralement partie de la famille des anatidés. Parmi eux, on retrouve aussi les fuligules, les harles, les macreuses, les eiders, les bernaches, les garrots, les cygnes. Beaucoup de ces espèces peuvent être observées tout autour de l'Île-des-sœurs, particulièrement en période de migration.

Savez-vous que…

  • Le record de longévité pour le canard colvert est de 27 ans 7 mois
  • Le canard colvert peut atteindre une vitesse de près de 100km/heure
  • Le canard branchu niche dans les arbres, d'où son nom
  • Le bébé branchu doit sauter de l'arbre après la naissance avant même de pouvoir voler.
  • Malgré une chute pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres, le jeune branchu se relèvera pour continuer sa marche, guidé par sa mère, vers l'étendue d'eau la plus proche.

D’autres photos de ces canards peuvent être vues sur le site web de l'auteur de cet article:  www.pbase.com/bormic/oiseaux

Michel Bordeleau
Photographe aviaire

* miroir: Barres irridescentes dessinées sur les plumes des ailes.

Toutes les photos sont de Michel Bordeleau, auteur de l’article et photographe animalier