Programme d'intendance de l'habitat des espèces en péril (PIH)

Le programme d’intendance de l’habitat des espèces en péril (PIH) du Gouvernement du Canada contribue à l’application de la Loi sur les espèces en péril. Il comporte deux volets. Le volet Espèces en péril vise à empêcher la disparition d’espèces au Canada et à prévoir le rétablissement d’espèces en voie de disparition ou menacées. Quant au volet Prévention, il veut favoriser la gestion d’autres espèces dont les populations sont en déclin pour empêcher qu’elles ne deviennent des espèces en péril.

Depuis plus de 15 ans, NAQ travaille concrètement sur le terrain dans le cadre de ce programme afin de lutter contre la perte et la fragmentation des habitats en Montérégie de même que de nombreuses autres menaces associées à de mauvaises pratiques.

VOLET ESPÈCES EN PÉRIL

Les activités de NAQ se concentrent sur 17 espèces menacées ou en voie de disparition (faune et flore) dans divers secteurs du sud du Québec, soit  le Corridor forestier du Mont-Saint-Bruno, le Corridor vert de Vaudreuil-Soulanges, le Mont Rougemont/Coteau St-Pie et Crête Saint-Dominique/St-Hyacinthe, le Mont Yamaska, la Haute-Yamaska, et plusieurs autres habitats ciblés des Basses terres du Saint-Laurent, de Châteauguay à Trois-Rivières.

Quelques exemples d'espèces menacées ou en voie de disparition:

 Engoulevent d'Amérique                                           Petit blongios
 Tortue géographique                                                 Phégoptère à hexagones

Voici des exemples d’actions sur le terrain :

  • Caractérisation écologique de propriétés privées et recherche d’espèces en péril, en vue d’une remise d’un cahier du propriétaire personnalisé dans lequel des recommandations de pratiques et des mesures d’amélioration sont présentées ;
  • Négociation d’ententes de conservation volontaire morales ;
  • Négociation d’ententes de conservation volontaire légales (servitude de conservation, acquisition, réserve naturelle en milieu privé) ;
  • Concertation avec des municipalités, notamment pour inclure la protection des espèces en péril dans la planification du territoire ;
  • Travaux d’aménagement ou de reconstruction d’habitats d’espèces en péril ;
  • Suivi des menaces sur les habitats/espèces en péril afin d’intervenir pour atténuer ces menaces ;
  • Réalisation d’ateliers d’information pour des publics ciblés en lien avec les espèces en péril ;
  • Soutien et promotion de saines pratiques forestières auprès de propriétaires et petits producteurs forestiers (PAMOC).

Dans quelques semaines, nous serons en mesure de vous présenter un bilan plus complet des activités de ce volet. Surveillez le prochain INFO-NAQ!

VOLET PRÉVENTION

Comme mentionné précédemment, ce volet met l’accent sur des espèces autres que celles inscrites à la Loi sur la protection des espèces en péril qui sont une préoccupation en matière de conservation afin d'empêcher qu'elles ne deviennent des espèces en péril désignées par la loi. Dans ce cadre, NAQ a ciblé des actions favorisant la présence d'insectes pollinisateurs et d’espèces d'oiseaux champêtres dont les populations sont présentement en déclin dans 4 secteurs où l’agriculture intensive est omniprésente et représente une menace pour les habitats fauniques. Voici quelques exemples d’actions concrètes mises en œuvre par nos équipes durant la dernière année.

CORRIDOR FORESTIER DU MONT-SAINT-BRUNO

De concert avec les propriétaires de la Fondation Fauna à Carignan, l'équipe a implanté une nouvelle prairie herbacée d'une superficie d'environ 3 ha, 11 piquets de bois et 21 nichoirs à oiseaux.  La Fondation Fauna a aussi reçu des recommandations en lien avec les bonnes pratiques à adopter dans une friche pour favoriser l'habitat des oiseaux champêtres qui y nichent.

Prairie ensemencée avec nichoir et piquet                                        Nichoir utilisé - hirondelle bicolore

MONT ROUGEMONT 

Grâce à la participation de l'Association du Mont Rougemont (AMR), de NAQ et d'une classe d'élève de l'école secondaire Monseigneur-Euclide-Théberge de Marieville, 1800 vivaces ont été plantées par les élèves dans une future friche florifère chez un couple d'agriculteurs en piémont. Dix nichoirs ont aussi installés sur le site : 9 servant à la nidification d’oiseaux insectivores tels que l’hirondelle bicolore, le merle bleu et le tyran huppé et le dernier destiné à l’usage du petit duc maculé, un oiseau de proie considéré comme une espèce menacée.

GRANBY

La participation de 5 agriculteurs du bassin versant du ruisseau Brandy à Granby a permis l’aménagement de près de 3,5 km de bande riveraines par la plantation de 32 arbres, 1635 arbustes et l’ensemencement d’herbacées sur 3 925 m2. De plus, 9 perchoirs et 2 nichoirs à oiseaux ont été installés à travers ces aménagements et dans les boisés se situant au bout des champs.

Bande riveraine arbustive                                    Nichoir à abeille fait à l'aide de phragmite séché

VAUDREUIL-SOULANGES

Dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, 5 agriculteurs faisant partie du bassin versant de la rivière Noire ont bénéficié d’aménagements favorisant la biodiversité. Cela s'est traduit par la plantation de 519 arbres et  par 2,5 km de bande riveraine et 1 km de haie brise-vent par la plantation de 6115 arbustes. De plus, 11 nichoirs et 9 perchoirs à oiseaux ont été installés dans les boisés, les fossés agricoles et les friches herbacées.

 Haie brise-vent                                                                Perchoir installé dans un champ

Cette bonne participation des agriculteurs et des partenaires est porteuse d’espoir quant à la poursuite des efforts de changements de comportements initiés. Merci à tous les collaborateurs qui travaillent avec NAQ à la protection et la mise en valeur des milieux naturels.